1 <-- Légendes traditions et poésie --> 3


2. Aqueros mountanhos

Aqueros mountanhos
M'empatchon de bede mas amous oun soun.
Hautos, ben soun hautos : que s' abacharan
E mas amouretos que parecheran.
Se sabioi las bede ou las rencountra
Passario l'aigueto sens poù d'em nega.
Au pount de l'Ayroulo i-a un auderoun
Toute la nét canto : canto pas per jou.
Se canto, que cante ! Canto pas per jou,
Canto per ma mio qu'ei auprès de jou.

Ces montagnes

Ces montagnes qui tant hautes sont
M'empêchent de voir où sont mes amours.
Hautes, elles sont bien hautes : elles s'abaisseront,
Et mes amourettes m'apparaîtront.
Si je savais les voir où les rencontrer
Je passerais l'eau sans peur de me noyer.
Au pont de l'Ayroule il y a oiselet :
Toute la nuit il chante : il ne chante pas pour moi.
S'il chante, qu'il chante : il ne chante pas pour moi,
Il chante pour ma mie qui est auprès de moi.

Gaston Phoebus, Comte de Foix

 

 
   
Gourbit